Ironiquement, la retraite pourrait bien être la période la plus stressante d’une relation. Même si les grands médias brossent un tableau idyllique de la retraite, en montrant des couples qui se promènent en amoureux sur la plage, le fait est qu’il s’agit d’une étape de la vie où une relation peut s’effriter ou se renforcer.

À la retraite, la vie professionnelle peut céder la place aux soucis financiers, aux problèmes de santé et aux changements sur le plan personnel. Tous ces éléments peuvent exercer une très grande pression sur votre relation. Vous vous retrouvez soudainement à devoir passer toutes vos journées avec votre partenaire, ce qui n’est pas forcément évident, même si vous vous aimez profondément et si votre relation est solide.

De plus, bien que nous soyons inondés de publicités axées sur les finances à la retraite, vous aurez beau vous promener sur des plages de sable fin, faire du jardinage et avoir un FERR bien garni, si vous n’êtes pas épanoui dans votre relation, vous ne vivrez pas une retraite heureuse.

« Les problèmes que vous avez avant de prendre votre retraite seront toujours là à la retraite. »

GARY DIRENFELD,
SPÉCIALISTE DES RELATIONS

Selon les statistiques, le nombre de divorces est à la hausse chez les personnes de plus de 65 ans1. Cette hausse s’explique principalement par le fait que les personnes qui ont fermé les yeux sur leurs problèmes de couple tout au long de leur vie sont soudainement confrontées à la réalité, et elles ne peuvent ou ne veulent pas remédier à la situation.

Gary Direnfeld est travailleur social, spécialiste des relations, conférencier et auteur de Marriage Rescue: Overcoming Ten Deadly Sins in Failing Relationships. Selon lui, les problèmes dans les relations surgissent à la retraite précisément parce que les couples n’ont pas eu à y faire face avant en raison de la distance créée par le travail.

Le travail ainsi que le temps et les efforts consacrés à l’éducation des enfants et aux activités quotidiennes peuvent reléguer au second plan les problèmes relationnels. Lorsque le travail ne fait plus partie de notre vie et que nos enfants ont quitté le nid familial, nos problèmes de couple, eux, sont toujours présents.

« Les problèmes que vous avez avant de prendre votre retraite seront toujours là à la retraite », souligne M. Direnfeld.

Les couples à la retraite font face aux mêmes problèmes que peuvent avoir les autres couples à n’importe quelle étape d’une relation. Ils peuvent découler du manque d’intimité, d’une forme de lassitude, de l’infidélité du partenaire, de difficultés financières ou avec les enfants, d’une dépendance à l’alcool ou à d’autres substances, ou encore de l’inégalité entre les sexes.

Toutefois, selon M. Direnfeld, vous pouvez prendre des mesures pour contribuer à la survie de votre couple et même vous épanouir à la retraite.

1. Ne remettez pas à plus tard la résolution de vos problèmes

Tous les problèmes de relation peuvent prendre de l’ampleur si l’un des partenaires est incapable de communiquer ou de gérer son stress. Selon M. Direnfeld, pour régler les problèmes personnels que vous avez avec votre partenaire, vous devez apprendre à communiquer et à résoudre les conflits de façon constructive.

« Il faut être capable de communiquer ses pensées, ses préoccupations, ses désirs, ses objectifs et ses attentes. Il faut pouvoir réaliser les objectifs et répondre aux attentes de chacun; élaborer un plan et le faire dans le calme », explique-t-il.

« Pour certains, c’est facile, car ils ont vu leurs propres parents prendre en considération les besoins de l’autre et chercher ensemble une façon d’y répondre. Mais ce n’est pas le cas pour d’autres, qui arrivent à la retraite sans avoir acquis les compétences nécessaires. Ceux-là peuvent alors avoir tendance à exprimer leurs besoins de manière autoritaire ou à utiliser toutes sortes de moyens pour les imposer, parfois au détriment de ceux de leur partenaire. »

Une relation heureuse et une retraite heureuse vont de pair; si vous n’arrivez pas à régler vos différends, vous avez peut-être besoin de conseils. Il est préférable de régler ces problèmes tôt pour éviter que le stress associé aux changements qui surviennent dans la vie des couples retraités vienne les aggraver.

2. Élaborez un plan tôt

Bien que la planification de chaque semaine de votre retraite puisse s’avérer une tâche éprouvante, vous devez vous assurer que votre partenaire et vous comprenez vos attentes concrètes, vos espoirs et vos rêves respectifs. Il est judicieux de vous appuyer sur quelques données financières pour que vos plans reposent sur une base solide. Domenic Tagliola, planificateur spécialiste de la fiscalité et des successions, Gestion de patrimoine TD, précise que les couples devraient avoir les réponses aux questions ci-dessous ou au moins y avoir réfléchi avant leur retraite :

  1. D’où proviendront vos revenus lorsque vous cesserez de travailler?
  2. Déménagerez-vous? Êtes-vous prêt à déménager?
  3. Quel est votre état de santé? Quelle incidence aura-t-il sur vos plans de retraite?
  4. Verrez-vous vos enfants ou vos petits-enfants chaque jour? Chaque mois? À l’occasion seulement?
  5. Planification successorale : À votre décès et à celui de votre partenaire, il restera probablement un solde d’impôt à régler. Avez-vous un plan pour payer cette somme?
  6. Vos réponses ci-dessus cadrent-elles toutes les unes avec les autres? (Si vous avez des doutes sur les aspects financiers, adressez-vous à votre conseiller financier.)

Si vous n’anticipez pas ce qui vous attend une fois à la retraite, cette nouvelle étape de votre vie risque d’être une importante source de stress et de mettre votre relation à dure épreuve. Commencez à planifier tôt et discutez de ce que votre partenaire et vous croyez et espérez que la retraite vous réserve.

Planifiez votre retraite ensemble; ne laissez pas la retraite planifier votre relation.

3. Ayez des attentes réalistes pour votre quotidien et prévoyez du temps pour vous

Vous pouvez célébrer votre retraite en faisant un court voyage, puis entreprendre un important projet de rénovation, pour ensuite passer deux semaines avec vos enfants, mais vous finirez inévitablement par devoir établir une routine avec votre partenaire; votre vie de tous les jours ne ressemblera pas forcément à celle que vous aviez imaginée. Avant d’être confronté à la réalité de la retraite, réfléchissez soigneusement à ce que vous voulez, à ce que votre partenaire veut, et aux ressources dont vous disposez. Attention à ne pas prévoir des projets qui sont au-dessus de vos moyens et à ne pas avoir des attentes qui vont à l’encontre de celles de votre partenaire. Par ailleurs, quelqu’un d’autre pourrait avoir ses propres attentes à votre égard, par exemple l’un de vos enfants pourrait avoir prévu que vous emmeniez tous les jours vos petits-enfants à l’école. Il est important de parler avec votre partenaire de ce qui vous attend à la retraite et de vous assurer que vous êtes sur la même longueur d’onde.

Comment les couples règlent-ils les problèmes? « Il faut être capable de communiquer ses pensées, ses préoccupations, ses désirs, ses objectifs et ses attentes. Il faut pouvoir réaliser les objectifs et répondre aux attentes de chacun; élaborer un plan et le faire dans le calme. »

GARY DIRENFELD,
SPÉCIALISTE DES RELATIONS

Le fait de passer plus de temps avec l’autre peut être à la fois le plus grand souhait et la plus grande inquiétude des deux partenaires. La clé, c’est de passer du temps et de faire des activités avec votre partenaire tout en gardant vos propres activités, amis, loisirs et centres d’intérêt. Vous devez toutefois respecter le fait qu’il en sera de même pour votre partenaire. Ne présumez pas que vous serez chaque jour sa priorité. Même si vous formez une bonne équipe, tous les joueurs ont besoin de souffler de temps en temps.

4. Ne croyez pas que votre partenaire est la cause de vos problèmes

Nous tirons une grande partie de notre estime de soi de notre travail. Nous nous sentons importants parce que les gens comptent sur nous et sur notre expertise et parce que nous atteignons les objectifs de l’entreprise. Selon M. Direnfeld, bien des gens ont malheureusement de la difficulté à s’adapter à la perte de ce rôle. Ils peuvent alors avoir du mal à trouver leur place et diriger leur colère, leur sentiment de dépression et leur anxiété vers la personne qu’ils aiment le plus. La retraite entraînera des changements de mode de vie et il vaut mieux s’y préparer à deux pour pouvoir s’y adapter plus facilement.

5. Continuez de vous développer et préparez-vous aux imprévus

La retraite est une période de changements. Même si vous travaillez moins qu’avant, relaxer devant la télévision pendant les 20 prochaines années n’est peut-être pas la meilleure chose à faire pour votre santé ou pour garder l’amour de votre partenaire. Les gens les plus heureux sont ceux qui, une fois à la retraite, continuent de repousser leurs limites, sur les plans physique et mental, de se faire des amis et de relever de nouveaux défis. Ces défis peuvent être relevés individuellement et en couple. Pour préparer leur retraite, M. Direnfeld et sa femme ont commencé à faire du bénévolat auprès du Programme de zoothérapie canine d’Ambulance Saint-Jean. Il emmène donc régulièrement son chien Kugle, un Cockapoo, dans des foyers de personnes âgées, des hôpitaux et des écoles.

« Vous devez continuer de vous développer » souligne-t-il.

6. Prévoyez les changements dans votre état de santé

Malheureusement, les statistiques sur la santé viennent confirmer des faits inéluctables sur le vieillissement : notre santé commence à décliner progressivement, et les choses s’accélèrent autour de 77 ans en moyenne2. Si vous souhaitez profiter d’avoir plus de temps libre pour faire des randonnées sur le sentier Bruce ou du ski dans les Rocheuses, n’attendez pas trop et faites-le tant que votre condition physique le permet.

Lorsque des problèmes de santé surviennent, le temps et les ressources du couple peuvent être légèrement détournés des activités qu’il avait prévu de faire à la retraite. En outre, un grand nombre de maladies graves s’accompagnent d’une dépression, ce qui peut exercer encore plus de pressions sur le couple.

Il importe également de penser à ce qui arrivera si l’un des partenaires est beaucoup plus en santé et actif que l’autre. Le sentiment de culpabilité et le ressentiment que peut engendrer une telle situation risquent d’accentuer les tensions.

« Nos enfants et nos petits-enfants pourraient ne pas être à l’aise financièrement et nous pourrions donc être obligés de les aider, même après avoir diminué nos activités professionnelles. »

DOMENIC TAGLIOLA,
PLANIFICATEUR SPÉCIALISTE DE LA FISCALITÉ ET DES SUCCESSIONS,
GESTION DE PATRIMOINE TD

Selon M. Tagliola, la meilleure chose à faire est d’accepter que ces événements arriveront et d’élaborer un plan pour y faire face. Par exemple, le fait que l’un des partenaires puisse continuer à s’entraîner au gym alors que l’autre a besoin de soins à domicile ne correspond peut-être pas à la vision traditionnelle de la retraite à deux, mais cela pourrait contribuer à la survie de la relation. Si vous anticipez les choses et que vous adoptez la bonne attitude, vous pourrez tirer le maximum de ce que la vie vous réserve.

Personne ne peut prédire l’avenir. Les couples qui refusent de modifier leur façon de penser, leurs attitudes et leurs plans auront de la difficulté à s’adapter aux aléas de la vie. Toutefois, si votre partenaire et vous gardez l’esprit ouvert et vous préparez aux imprévus, vous traverserez les moments difficiles ensemble sans que votre relation en souffre.

7. N’oubliez pas que la retraite a changé et comporte de nouvelles sources de stress

La retraite de nos parents était différente de celle de nos grands-parents et celle de nos enfants sera différente de la nôtre. À l’heure actuelle, bon nombre de retraités ont la possibilité, tant que leur santé le leur permet, de continuer à travailler, à temps plein ou à temps partiel, ou même d’accepter un nouveau poste ou de nouvelles responsabilités.

Nous vivons plus longtemps et en meilleure santé. Il s’agit toutefois d’une épée à double tranchant : même si nous vieillissons mieux sur le plan physique, de plus en plus de gens sont atteints de la maladie d’Alzheimer ou de démence3. De plus, M. Tagliola souligne que, même si de nombreux baby-boomers sont à l’aise financièrement à la retraite, ce ne sera peut-être pas le cas de leurs enfants ou de leurs petits-enfants. Ils pourraient donc être obligés de les aider financièrement, même après avoir diminué leurs activités professionnelles.

Certains pourraient devoir accueillir sous leur toit et avoir à leur charge leurs enfants pourtant grands ou leurs parents âgés. Les couples ont donc tout intérêt à réfléchir à la façon dont ils pensent pouvoir faire face à ces situations éventuelles.

— Don Sutton, Parlons argent et vie