Skip to main content
Présenté par TD
Illustration of a holographic werewolf in a boxing ring with a holographic dragon, surrounded by a cheering crowd.

Les sports électroniques sont plus populaires que jamais. Les investisseurs devraient-ils entrer dans le jeu?

Le secteur des sports électroniques atteindra bientôt le milliard de dollars. Voici ce que vous devez savoir avant d’investir.

Écrit par Susan Prince
le 31 mars 2022
Illustration : Veronica Park

On associe les sports électroniques aux jeux vidéo, pas vrai?

En effet, mais ça ne se limite pas à jouer à des jeux vidéo entre amis à la maison! Prolongement des jeux vidéo en ligne, les sports électroniques en sont devenus la branche organisée et compétitive. Aujourd’hui, ils sont souvent perçus comme des sports-spectacles traditionnels, sauf que le jeu n’est pas physique, mais virtuel. Les sports électroniques sont aux jeux vidéo ce que la Ligue majeure de baseball est au tee-ball. Et, comme pour le baseball, l’intérêt des amateurs et la forte notoriété contribuent au succès de ce type de sport. Les professionnels des sports électroniques disputent la victoire à plusieurs adversaires. La compétition a longtemps été un élément important des jeux vidéo, mais, au cours des dernières années, les sports électroniques sont devenus un divertissement de masse. En plus de suivre les compétitions en continu sur diverses plateformes, les amateurs aiment les regarder en direct dans des stades. À Richmond, en Colombie-Britannique, les premiers stades construits pour les sports électroniques au Canada ont ouvert leurs portes en 2019, un signe que ceux-ci deviennent un sport-spectacle et une nouvelle source de revenus potentielle pour le secteur des jeux vidéo. Les jeux vidéo ne sont plus joués qu’à la maison, même les universités et les collèges d’Amérique du Nord forment leurs propres ligues.

De combien de spectateurs parle-t-on ici?

Les chercheurs estiment que 474 millions de spectateurs dans le monde ont regardé des sports électroniques en 2021. Qu’est-ce que ça représente? C’est plus que l’ensemble de la population des États-Unis. L’auditoire total des compétitions devrait dépasser 570 millions d’ici 2024. En Europe seulement, les cotes d’écoute des sports électroniques ont augmenté d’environ 25 % en 2020 par rapport à l’année précédente. Cette portée internationale est cruciale; elle permet aux franchises de rassembler des amateurs de partout dans le monde et d’organiser plus d’événements en ligne. Les franchises sportives traditionnelles sont également à l’affût. Dans son récent rapport sur l’état du soccer à l’échelle mondiale, la FIFA a reconnu le potentiel de revenus liés à l’expansion de son sport sur le terrain virtuel.

Sans surprise, la croissance est liée aux données démographiques : 55 % de tous ces joueurs ont entre 18 et 39 ans.

Quel est l’impact financier de l’ascension des sports électroniques vers les grandes ligues?

Les observateurs s’attendent à ce que les revenus des sports électroniques dépassent le milliard de dollars américains cette année, dont plus de 800 millions tirés des droits de diffusion des médias et des commandites. Les professionnels de sports électroniques ne ressemblent peut-être pas physiquement à des athlètes de haut niveau, mais leur organisation s’inspire des stratégies du sport professionnel. Par rapport aux revenus de 10 G$ US de la Ligue majeure de baseball avant la pandémie, les sports électroniques font figure de parent pauvre, mais ils devraient connaître d’ici 2025 une forte croissance de leurs recettes liées à la diffusion en direct, selon certains analystes.

De plus, comme les sports électroniques font le plein d’amateurs, certaines sociétés de jeux vidéo insistent pour que les équipes disposent d’un lieu physique et même d’un stade où les spectateurs peuvent assister aux compétitions. Le phénomène bénéficie par ricochet aux secteurs régionaux du tourisme et de l’hôtellerie.

Faut-il y voir une évolution des intérêts des consommateurs?

Selon le Pew Research Centre, 90 % des adolescents américains jouent à des jeux vidéo sur diverses plateformes : ordinateurs, consoles, téléphones cellulaires, etc. De plus, 43 % des Américains jouent à des jeux vidéo. Sans surprise, la croissance est liée aux données démographiques : 55 % de tous ces joueurs ont entre 18 et 39 ans.

La génération Z continue de peser lourd sur le secteur du sport et du divertissement. Néanmoins, les habitudes de consommation média de ce groupe sont fort différentes de celles des générations précédentes. Par exemple, seulement 25 % des membres de la génération Z regardent la télévision traditionnelle. La personne assise à côté de vous dans l’autobus peut très bien regarder une compétition de sport électronique en direct sur son téléphone cellulaire. Elle n’est plus confinée à la maison. Il est d’ailleurs plus probable qu’il s’agisse d’un homme. Selon la recherche, les hommes représentent 72 % des amateurs de sports électroniques.

Les sports électroniques exploitent un autre thème : l’inclusion. Contrairement aux sports traditionnels, les sports électroniques n’exigent pas de qualités physiques particulières pour exceller. Le lieu n’est également pas une contrainte. La croissance mondiale des jeux électroniques permet aux joueurs de s’affronter, peu importe l’endroit où ils se trouvent. Cette portée mondiale favorise l’enthousiasme des adeptes et des joueurs amateurs. De plus, les nouvelles sur les joueurs professionnels et leurs équipes maintiennent l’intérêt des amateurs et stimulent la croissance.

Comment les investisseurs participent-ils au secteur?

Habituellement, dans n’importe quel secteur, les investisseurs choisissent s’ils veulent détenir dans leur portefeuille des actions de certaines sociétés en particulier ou un panier d’actions similaires, comme un FNB ou un fonds commun de placement.

Au-delà de la catégorie d’actif, il existe plusieurs façons d’analyser le type de société susceptible de profiter de la croissance des sports électroniques. Les investisseurs peuvent faire des recherches sur certaines sociétés de sport électronique ou sur des entreprises qui pourraient profiter de la croissance du secteur. Par exemple, il est possible que l’action d’une franchise de sport électronique ne convienne pas aux objectifs généraux de votre portefeuille, mais peut-être que celle d’une société bien établie de fabrication de consoles de jeu pourrait vous convenir. Vous pourriez aussi vous tourner vers les plateformes de diffusion en continu appelées à profiter de l’auditoire croissant des sports électroniques, ou même vers les entreprises de vêtements qui cherchent à courtiser les amateurs.

Quels sont les risques d’être mis sur la touche en investissant dans les sports électroniques?

Secteur émergent, les sports électroniques n’ont pas une longue feuille de route. Il est donc prudent de considérer ces sociétés comme des placements spéculatifs. De nombreuses sociétés en démarrage dans le secteur sollicitent les marchés publics pour se financer, mais très peu sont en mesure de prouver leur capacité à générer des revenus. On peut faire une comparaison avec les sociétés productrices de marijuana, dont bon nombre ont fait un premier appel public à l’épargne à leurs débuts, avant qu’on constate leur grande difficulté à atteindre la rentabilité.

Les meilleurs professionnels des sports électroniques ont le souci du détail. Ils tentent de reconnaître les différentes tendances dans leur jeu pour établir leur stratégie et riposter. Cette approche pourrait aussi servir aux investisseurs.

OUVREZ UNE SESSION. Prenez les rênes de votre portefeuille. Consultez votre compte Placements directs TD dès aujourd’hui!

MENTIONS JURIDIQUES : Les renseignements aux présentes ont été fournis par Gestion de patrimoine TD à des fins d’information seulement. Ils proviennent de sources jugées fiables. Les graphiques et les tableaux sont utilisés uniquement à des fins d’illustration et ne reflètent pas les valeurs ou les rendements futurs des placements. Ces renseignements n’ont pas pour but de fournir des conseils financiers, juridiques, fiscaux ou de placement. Les stratégies fiscales, de placement ou de négociation devraient être étudiées en fonction des objectifs et de la tolérance au risque de chacun.
Placements directs TD est une division de TD Waterhouse Canada Inc., filiale de La Banque Toronto-Dominion.
Toutes les marques de commerce appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
MD Le logo TD et les autres marques de commerce sont la propriété de La Banque Toronto-Dominion.