Peut-être travaillez-vous de la maison depuis le début du confinement et, comme bien des Canadiens, commencez-vous à accepter le fait que… vous ne savez pas du tout à quel moment vous retournerez au bureau. Malgré le confort en famille à la maison, il va de soi que votre quotidien peut être déstabilisant si vos routines familiale et professionnelle sont conflictuelles.

Georgia Swan, planificatrice spécialiste de la fiscalité et des successions à Gestion de patrimoine TD, partage cet avis. Selon elle, tout semble prendre plus de temps lorsqu’elle travaille sur un ordinateur portable; son grand écran ainsi que son clavier distinct lui manquent. Son ordinateur portable sécurisé ne se connecte pas à son imprimante à la maison, et le confinement l’a durement touchée sur le plan personnel. Elle s’est sentie fatiguée à cause du travail, anxieuse face à la pandémie et généralement stressée. Depuis, elle s’est donné comme but d’établir une meilleure routine de travail, dont des pauses régulières pour faire de l’exercice.

« Ça a été un choc pour moi de constater à quel point j’ai commencé à me sentir mal durant les premières semaines du confinement, même si j’essayais de continuer de faire de l’exercice. J’ai compris que ce n’était pas suffisant », confie-t-elle.

Si vous vous êtes contentés d’un bureau improvisé, le moment est venu de rendre votre espace de travail fonctionnel en vue de pouvoir vous épanouir sans perturber votre foyer. Voici quelques idées pour y parvenir.

Définissez votre espace

Songez d’abord au type d’atmosphère qu’il vous faut pour bien travailler. Avez-vous besoin de silence absolu et de l’absence d’interruptions? Pouvez-vous trouver un équilibre entre le travail, le café, les livraisons de nourriture et un teckel sur vos genoux tout en respectant vos échéances? Soyez honnêtes et ne prétendez pas pouvoir faire de votre mieux malgré les distractions qui minent votre journée.

Vous devriez aussi établir des limites avec les membres de votre famille ou vos colocataires à l’égard du respect du temps et de l’espace de chacun et désigner un responsable du thermostat. Ce sera moins facile si vous avez de jeunes enfants, mais essayez de définir les moments où vous ne voudrez pas qu’on vous interrompe. Par exemple, si vous travaillez dans une pièce adjacente à la cuisine ou à la salle de lavage, vous pourriez demander qu’on n’accède pas à la cuisine avant midi ou que la laveuse ne démarre pas avant 18 h. En effet, établir des règles et les respecter pourrait contribuer à éviter des disputes.

Créez un environnement professionnel

Selon votre situation, vos options seront peut-être limitées quant à l’emplacement de votre espace de travail, mais essayez de vous approprier votre espace et de créer un environnement professionnel; cela optimisera votre état d’esprit et vous travaillerez mieux. Ne négligez pas non plus l’importance de votre équipement de bureau. Si vous ne pouvez pas vous passer de plusieurs écrans géants, d’une grande table de travail et d’échantillons de produits étalés sur le sol, prévoyez un espace pouvant accommoder le tout.

Vous devrez peut-être monter et démonter votre bureau matin et soir, mais personnalisez votre espace à l’aide de plantes et de photos pour le rendre plus chaleureux et éliminez tout ce qui pourrait vous distraire. Tous les soirs, rangez vos accessoires comme les cordons d’alimentation dans un tiroir. Si les activités à la maison ou le chantier de construction à l’extérieur vous dérangent, dotez-vous d’un casque d’écoute antibruit confortable.

Équipez-vous adéquatement

Si vous pouvez survivre quelques semaines recroquevillés au-dessus de votre table à café, à long terme, vous aurez intérêt à trouver un bureau, une chaise et un support d’ordinateur adéquats. Si un ordinateur portable vous suffit, vous pourriez ajouter un clavier, une souris et un écran distincts pour optimiser votre confort et prévenir la fatigue oculaire. Vous pourriez aussi investir dans un bon éclairage et un casque d’écoute confortable de bonne qualité sonore – soit deux facteurs qui peuvent améliorer la qualité de vos appels vidéo.

Une chaise de bureau ergonomique peut coûter cher, mais si vous avez mal au dos en fin de journée, ou si vous ressentez simplement de la fatigue, il pourrait s’agir d’un bon investissement, tout comme un repose‑pieds. Si vous êtes habitués à travailler à un poste de travail debout, vous pouvez expérimenter en utilisant de vieux livres pour élever votre plateforme de travail et activer la circulation sanguine dans vos jambes.

Vérifiez aussi votre service Internet. Votre forfait pourrait ne plus répondre aux besoins de votre famille, par exemple si plusieurs membres doivent tenir des conférences téléphoniques simultanément. Communiquez avec votre fournisseur de services pour trouver la solution qui répondra le mieux à vos besoins.

Prévoyez du temps pour vous concentrer et du temps pour vous détendre

Soyons francs : la plupart d’entre nous ont l’habitude de se concentrer au travail, puis de se détendre à la maison. Or, ce n’est pas si simple à faire en l’absence d’environnements distincts. On ne veut pas demeurer collés à notre ordinateur en tout temps, mais il peut être difficile de rester motivés quand le patron n’est pas de l’autre côté du couloir. Si vous avez de la difficulté à vous concentrer, établissez des mini-objectifs pour réaliser une partie de votre projet. Si vous ne réussissez pas à les atteindre, découvrez ce qui vous empêche de terminer vos tâches : éliminez ces interruptions en vue d’être en mesure d’atteindre votre échéance à temps.

Même si cela ne fonctionne pas ou n’est pas possible pour tous, elle croit qu’il est préférable de ne pas travailler après l’heure du souper et de ne pas se réveiller plus tôt que les autres pour essayer de travailler.

Faites le suivi de vos dépenses liées au télétravail

Même si vous économisez de l’argent sur le transport en commun et les dîners, vous pourriez devoir débourser de l’argent pour acheter de l’équipement de travail. Vous pouvez discuter du remboursement de ces dépenses avec votre employeur.

Georgia souligne que pour les employés qui travaillent de la maison pendant des périodes prolongées, certaines dépenses liées au bureau à domicile, comme les frais de chauffage et d’électricité, peuvent être déductibles. Toutefois, un certain nombre de conditions s’appliquent. Étant donné les répercussions extraordinaires de la pandémie sur notre vie professionnelle, Georgia estime qu’il serait sage de conserver les reçus et d’attendre des précisions de l’Agence du revenu du Canada.

Entre-temps, vous pourriez envisager d’investir l’argent que vous économisez en frais de transport et de restaurant. Vous pourriez utiliser cet argent pour rembourser vos dettes ou votre prêt hypothécaire ou cotiser davantage à votre REER ou votre CELI.

Ultimement, Georgia affirme que nous devrions tous prendre le temps de faire preuve d’indulgence envers nous-mêmes.

Même si les activités redémarrent tranquillement partout au pays, l’incertitude persiste quant à l’avenir et à la vie au cours des prochains mois. Selon Georgia, tous devraient se permettre de faire ce qu’il leur plaît pour demeurer sains d’esprit, notamment en redéfinissant leur réussite dans un contexte de télétravail. « Que ce soit en passant du temps avec vos animaux de compagnie, en sortant à l’extérieur pour respirer de l’air frais, en lisant un livre ou en regardant des séries, peu importe, soyez indulgents envers vous-mêmes. »

DON SUTTON

PARLONS ARGENT ET VIE

ILLUSTRATION

DANESH MOHIUDDIN