Le calcul est-il exact? s’est demandé Ron. Il y a 21 ans, sa femme et lui avaient à peine les moyens de payer la maison qu’ils venaient de s’acheter à Toronto pour 395 000 $. La première fois qu’une maison dans leur rue s’est vendue à un million de dollars, soit dix ans plus tard, les gens prévoyaient une bulle immobilière, mais celle-ci n’a jamais éclaté.

Aujourd’hui, une maison semblable dans son quartier se vend près de deux millions de dollars. Ron a refait le calcul : malgré la clôture croche et les fissures de son entrée, la valeur de sa maison a probablement augmenté de plus de 500 %.

C’est bien, mais que peut-il faire avec le résultat de ce calcul?

Si vous possédez une propriété dans l’un des grands centres du Canada et que vous avez épargné et ménagé pour une mise de fonds il y a quelques décennies, vous pourriez être surexcité de voir que la valeur de votre propriété s’est multipliée par quatre, voire plus.

À l’heure actuelle, les prix des propriétés augmentent en raison de la faiblesse des taux hypothécaires, alors que le gouvernement stimule l’économie frappée par la pandémie 1. Ces faibles taux, conjugués à la récente tendance au télétravail, poussent certains préretraités à songer à leur prochaine décision.

Si vous faites partie de ce groupe, vous pouvez à juste titre vous sentir satisfait d’être devenu millionnaire sur papier. Pensez aux portes qui pourraient maintenant s’ouvrir à vous : voyager, aider vos enfants ou peut-être acheter une maison d’été. Par contre, une fois revenu sur terre, profiter de cette bonne fortune pourrait être plus compliqué qu’il n’y paraît. Devriez-vous empocher l’argent?

Si les enfants ont déménagé et que la retraite approche, la tradition veut que l’on cherche quelque chose de plus petit. Mais si votre propriété actuelle rapporte plus d’argent que vous chaque année, est-ce toujours logique? Faire des rénovations importantes n’est-il pas une meilleure idée?

Selon Natasha Kovacs, planificatrice financière principale à Gestion de patrimoine TD, établie à Windsor, en Ontario, la pandémie de COVID-19 a éclipsé les plans de tout le monde, créant de l’incertitude et paralysant toute décision importante.

« Les gens sont divisés au sujet de ce qu’ils veulent faire de leur propriété, affirme Natasha. Lorsqu’ils déménagent, leur principale préoccupation est souvent la famille : être proche des enfants ou des petits-enfants et les aider. »

Elle ajoute que les gens pourraient avoir une mauvaise surprise lorsqu’ils verront à quel point les prix des petites propriétés et des condos ont augmenté, même dans les petites municipalités.

Selon Natasha, que vous choisissiez de déménager ou de rester où vous êtes, chaque option que vous envisagez peut présenter des avantages et des inconvénients différents. Vous devriez donc examiner attentivement vos préférences en fonction de votre situation financière globale.

Avant de courir chez votre courtier immobilier, faites le point sur certaines des décisions les plus courantes qu’un propriétaire nouvellement retraité ou qui approche de la retraite pourrait prendre. Nous décrivons ci-dessous certains des avantages et des inconvénients de chacune de ces décisions.

Déménager dans une propriété plus petite

Faites-le parce que vous aurez plus de temps pour les choses que vous aimez. Une propriété plus petite peut coûter moins cher en entretien et en services publics, et représenter moins de nettoyage et d’inquiétudes. Si vous aimez décorer, une nouvelle propriété vous donne l’occasion de repartir à neuf et de personnaliser votre demeure en fonction de votre style de vie. Dans une situation idéale, vous aurez gagné gros en vendant votre ancienne propriété, ce qui vous permettra de voyager… ou d’acheter une propriété de vacances.

N’oubliez pas que vous devrez vous habituer à un nouveau quartier. Vous devrez être à l’aise avec les nouveaux voisins et aurez peut-être à trouver un nouveau médecin. Il est à espérer que le nouvel endroit ne sera pas trop loin pour les rencontres familiales. Autre point à considérer : si vous êtes déterminé à acheter une propriété à prix modéré, vous devrez peut-être chercher plus loin que prévu, explique Natasha. De plus, si cette propriété a besoin d’amour, vous n’aurez peut-être pas les moyens ou l’énergie nécessaires pour lui en donner.

Garder votre propriété et faire des rénovations majeures

Faites-le parce que votre belle et grande propriété sera toujours l’endroit idéal pour organiser des fêtes et des réunions de famille. Vous aurez enfin la cuisine, la salle de bain ou la salle familiale de vos rêves et toute nouvelle rénovation pourrait augmenter la valeur de votre propriété au moment de la vente. Vous pourriez même tirer profit de la valeur de votre propriété pour financer les rénos. Et si vous n’êtes pas prêt pour un gros changement de style de vie, les rénovations peuvent représenter une solution.

N’oubliez pas que, même si votre grande propriété paraît bien, il peut être difficile de justifier de la chauffer tout l’hiver seulement pour vous et votre conjoint. Un peu de planification financière pourrait s’imposer : devrez-vous vous endetter pour vos rénovations? Cette dette perturberait-elle la planification de votre retraite? Si vous conservez votre propriété, pourrez-vous tout de même atteindre vos objectifs de retraite?

Utiliser la valeur de votre propriété pour aider vos enfants

Faites-le parce que vous ne voulez pas que votre enfant vive à la maison éternellement. N’oubliez pas que les prix élevés des propriétés peuvent être une arme à double tranchant, car cette hausse des prix touche une nouvelle génération d’acheteurs. Débloquer une partie de la valeur de leur propriété au moyen d’une ligne de crédit sur valeur domiciliaire (LDCVD) est une façon pour certains parents d’aider leurs enfants à entrer sur le marché de l’habitation. Il existe d’autres options comme la cosignature d’un prêt hypothécaire ou un simple don en argent.

N’oubliez pas que prêter d’importantes sommes à des proches peut devenir compliqué et créer une situation inconfortable, surtout lorsque vous abordez les modalités de remboursement. La situation peut s’enliser davantage si vous aidez un enfant à acheter une propriété… mais qu’un autre enfant veut une somme égale pour d’autres plans. Avant de commencer à donner votre argent, assurez-vous d’avoir une idée claire du montant dont vous avez besoin pour votre retraite.

Déménager à la campagne

Faites-le parce que vous profiterez de l’air frais, de l’absence d’embouteillages, de la beauté du territoire et de la vitalité d’un mode de vie plus sain. Que vous rêviez d’une maison sur des terres ou dans un coin tranquille près d’un lac, vous pourriez trouver un chalet de rêve très abordable si vous vous tenez loin du marché en surchauffe des maisons d’été. En obtenant un bon prix pour votre propriété en ville, puis en achetant une maison de campagne, vous gagnerez de l’argent qui peut accroître considérablement votre épargne-retraite.

N’oubliez pas que le fait d’être loin de la ville et de ses voisins (et peut-être même de sa famille!) ne convient pas à tout le monde. À moins que vous ayez vraiment l’habitude de vivre en campagne, il vaut mieux y réfléchir longuement. Avec l’âge, se retrouver à une demi-heure d’un médecin ou d’un hôpital pourrait être de plus en plus incommodant. Aussi, songez aux hivers qui pourraient poser des difficultés en raison de nouveaux coûts, comme pour le déneigement de votre entrée.

Emménager dans un condo

Faites-le parce que vous n’aurez plus à vous soucier des feuilles qui bouchent les gouttières (mais c’est avec réticence que vous devrez dire adieu à tout le superflu accompagnant votre ancienne propriété). Vous aurez votre propre espace douillet et facile à entretenir dans un gratte-ciel, près de toutes les commodités dont vous avez besoin. Ce type de transition est bienvenu si vous ne voulez pas de tâches additionnelles, d’escaliers supplémentaires ou de taxes municipales élevées dans votre vie. Sur le plan financier, un condo dans un secteur de choix peut être coûteux, mais il peut aussi s’agir d’un excellent placement.

N’oubliez pas que le changement de décor peut être brutal si vous n’avez pas l’habitude d’entendre la musique de vos voisins ou de sentir l’odeur qui émane de leur cuisine. Les condos offrent souvent des commodités que vous pouvez apprécier, comme une piscine ou un gym, mais payer des frais de copropriété élevés pour des services que vous n’utilisez pas pourrait vous déplaire. Vous serez propriétaire de votre unité, mais elle fera partie d’un tout que vous partagerez avec d’autres propriétaires, de sorte que le syndicat des copropriétaires pourrait décider de l’horaire de l’entretien… et de la couleur de vos rideaux.

En fin de compte, selon Natasha, la clé pour décider quoi faire avec votre propriété, c’est d’avoir un objectif financier plus grand en tête. Comme les propriétés occupent maintenant une part démesurée dans tout plan de retraite, elle affirme que les gens peuvent vraiment bénéficier de bons conseils lorsqu’ils prennent des décisions majeures à ce chapitre. La valeur d’une grande propriété peut servir à financer différents projets, comme une retraite plus confortable, des voyages, des soins de santé de longue durée ou l’accession à la propriété de votre enfant, mais un plan global peut vous aider à tout harmoniser.

« On ne devrait pas avoir à découvrir les complexités financières et les répercussions de ces décisions par soi-même, conclut Natasha. Tout le monde devrait consulter un planificateur financier pour s’assurer que tout changement s’inscrit dans un plan financier global. »

DON SUTTON

PARLONS ARGENT ET VIE

ILLUSTRATION

VERONICA PARK