Le père de Steve et de Colin Wilson est décédé il y a un an. Le copropriétaire de Wilson’s Lifestyle Centre, à Saskatoon, admet que cela a été difficile, surtout qu’en raison des lacunes du plan successoral de son père il a fallu se démener pour réduire un fardeau fiscal potentiellement énorme pour la famille.

Le père de Steve Wilson pensait avoir bien fait les choses; après tout, il avait rédigé son testament. Il possédait des actifs importants, notamment un centre jardinier prospère et un grand terrain à Saskatoon dont la valeur avait augmenté de façon exponentielle au fil des ans. Mais, comme l’ont appris les Wilson, la rédaction d’un testament et l’élaboration d’un plan détaillé pour le transfert réussi des actifs et du patrimoine sont deux choses complètement différentes.

« Il aurait fallu s’occuper de cette question-là il y a cinq ans. Mais, nous avons dû tout régler en six mois», confie M. Wilson.

Une bonne équipe financière et juridique a aidé les Wilson à restructurer l’héritage afin de réduire au minimum l’importante facture fiscale à payer. Steve Wilson est heureux que l’héritage et le travail acharné de son père puissent être préservés.

Tannis Dawson, planificatrice pour les clients à valeur nette élevée à Gestion de patrimoine TD, espère que d’autres propriétaires d’entreprise retiendront la leçon et s’occuperont de leur propre planification successorale. Elle offre les conseils suivants aux propriétaires d’entreprise :

1) Planifier l’impôt au décès
Les biens peuvent être légués au conjoint en franchise au décès, mais pas aux enfants et autres bénéficiaires. Si vous vendez un terrain ou une entreprise, vous devez payer de l’impôt sur la valeur de l’actif. Si vous ne prévoyez pas cette facture fiscale, vous pourriez grever les liquidités de vos bénéficiaires ou céder une partie de l’exonération des gains en capital de votre petite entreprise. L’assurance vie peut être un moyen de financer le transfert d’une entreprise sans avoir à payer des impôts élevés.

2) Tenir son testament à jour
Nos vies changent, tout comme la valeur de nos actifs. Madame Dawson encourage à tenir son testament et ses procurations à jour afin que les volontés soient claires le moment venu. Elle souligne un scénario susceptible de se produire lorsque les testaments sont périmés : les liquidateurs ou exécuteurs peuvent avoir quitté le pays ou ne pas être en mesure d’assumer leurs obligations. Elle affirme qu’un plan de succession d’entreprise devrait être établi et revu régulièrement. « Il est important d’avoir des plans détaillés pour une transition en douceur qui répond aux objectifs des propriétaires d’entreprise et qui énonce clairement leurs volontés, estime madame Dawson.

3) Discuter de ses volontés
Dans la mesure du possible, discutez de vos volontés à l’égard de votre entreprise et de vos actifs avec votre famille afin d’éliminer les surprises. Le sujet peut être délicat, mais il est important de tenir compte de l’opinion de vos bénéficiaires au moment d’élaborer votre plan successoral. « Il serait dommage de laisser une entreprise de valeur – le travail d’une vie – à quelqu’un qui n’a aucune envie de la gérer, considère madame Dawson. Collaborez avec vos successeurs pour assurer la pérennité et la transition de l’entreprise lorsque vous ne serez plus en mesure de gérer les activités. »

Cette expérience a vraiment fait comprendre à Steve Wilson l’importance de la planification successorale; il a lui-même entrepris cette démarche. Il veut que sa stratégie soit la plus simple possible afin que ses enfants n’aient pas à tout régler à la hâte.

| Denise O’Connell