L’été est arrivé, et nous y avons été extrêmement bien préparés, avec toutes les émissions de télévision que nous avons visionnées en rafale, et tout le pain que nous avons préparé depuis cet hiver. Certains d’entre nous ont dû annuler des voyages à l’étranger, et nous nous demandons maintenant ce que la période estivale nous réserve. Pendant cette saison au cours de laquelle on se retrouve normalement dans les grands espaces canadiens, un chalet, une tente ou encore à bord d’un bateau, on pourrait se retrouver à faire du camping dans notre arrière-cour.

C’est peut-être aussi le bon moment de penser plus petit, pour faire d’importantes économies pour plus tard. Des études ont montré que nous pouvons tirer une satisfaction en épargnant et en dépensant pour vivre certaines expériences, au lieu d’effectuer des achats importants, et que nous pouvons ressentir de la satisfaction simplement en prévoyant un voyage. 1 « Vous êtes confinés dans votre maison en ce moment, mais vous pouvez quand même commencer à planifier des vacances inoubliables », explique Stephen Inskip, vice-président régional, Planification financière, Gestion de patrimoine TD. « En fait, si vous effectuez vos réservations longtemps à l’avance, vous pouvez profiter d’excellentes aubaines sur des voyages, beaucoup n’imposant aucuns frais de modification. Envisagez la possibilité de verser l’argent que vous pourriez épargner cette année en voyages dans un compte d’épargne libre d’impôt, pour pouvoir l’investir dans un plus long et beau voyage au moment opportun. Vous aurez ainsi un objectif à atteindre! »

Maintenant, que pourrons-nous faire cet été, quand nos enfants ne fréquenteront plus l’école, cesseront d’utiliser leurs ordinateurs portables, et quitteront leurs salles de classe virtuelles? Nous avons demandé à sept planificateurs financiers de Gestion de patrimoine TD de l’ensemble du pays de nous dire ce qu’ils ont hâte de faire avec leur famille cet été. Voici quelques idées de professionnels des services financiers pour prendre des vacances exceptionnelles à la maison cet été.

Aménager un jardin dans votre arrière-cour

Katrina McDonald, planificatrice financière agréée, vit à Ottawa
avec ses enfants Zayne et Maddex, âgés respectivement de 10 ans et de 8 ans.

« Nous avons aménagé deux planches de jardin dans notre arrière-cour, pour permettre à nos garçons de cultiver leurs propres fruits et légumes cet été. Zayne a semé des graines de pois mange-tout et de carottes, et Maddex a planté des graines de melon d’eau et de ciboulette. Ils sont très fiers de nous montrer leurs progrès et la croissance de leurs plants d’une semaine à l’autre. Nous avons aussi organisé un concours de photographie original qui nous permettra de prendre une « photo de la journée » tout au long de l’été. Ces photos peuvent représenter un moment, une activité, un délicieux festin estival, ou tout simplement un sentiment que les garçons souhaitent partager. À la fin de l’été, nous préparerons et imprimerons un album de nos photos de l’été 2020 pour nous souvenir de toutes les expériences formidables que nous avons vécues malgré la pandémie de COVID-19. Cette année, il était particulièrement important pour nous d’aider nos garçons à se concentrer sur toutes les bonnes choses qui continuent de se produire autour de nous. »

Faire du tourisme dans la ville où vous vivez

Houri Balasanian, planificatrice financière principale,
vit à Montréal avec ses enfants Joseph et Karl, âgés de 7 ans.

« Cette année, nous avions prévu de voyager en Europe. Nous avions réservé un voyage dans le sud de la France, et prévu de séjourner à Cannes pendant neuf jours, puis visiter différentes villes sur la Côte d’Azur. Nous devions ensuite passer trois jours en Provence, et cinq jours à Barcelone. Toutefois, compte tenu des restrictions imposées pour les voyages non essentiels, nous avons dû annuler ce voyage au début du printemps.

La ville de Montréal a vraiment un cachet européen, alors nous avons modifié nos plans pour voyager à vélo dans les alentours. Nous avons dressé une liste des points d’intérêt que nous prévoyons de visiter avec nos enfants. Montréal a beaucoup à offrir : Nous avons prévu de visiter le Vieux-Port, le parc du Mont-Royal, Le Plateau-Mont-Royal et le canal de Lachine à vélo. »

Découvrir une nouvelle piste cyclable

Matthew Reimer, planificateur financier, vit à Burnaby, en Colombie-Britannique,
avec ses enfants Kota et Toma, âgés respectivement de 7 ans et de 9 ans.

« Cet été, nous avons pensé qu’avec l’argent épargné, même si nous ne faisons pas grand-chose, nous pourrions nous acheter des vélos, ma femme et moi. Nous pourrions ensuite faire du vélo en famille, et ce serait une excellente façon de rester actifs ensemble. Nous avons prévu de découvrir de nouveaux parcs et espaces verts à l’échelle locale : Nous avons récemment découvert quelques beaux parcs assez proches de notre domicile, que nous ne connaissions pas, et qui semblent toujours être bien tranquilles. Des images satellites de Google Maps nous ont aidés à les découvrir. »

Vous baigner dans votre cour arrière

James McArthur, planificateur financier, vit à Uxbridge, en Ontario,
avec ses enfants James et Nora, âgés respectivement de 8 ans et de 4 ans.

« Nous terminons l’installation d’une piscine creusée dans notre arrière-cour. Nous avons toujours rêvé d’en avoir une. Mes parents en avaient une, alors nous avons toujours voulu avoir une piscine. Pour financer son installation, nous avons récemment vendu un de nos placements, un immeuble locatif. Depuis un an et demi, nous épargnons aussi une partie de nos chèques de paie pour payer les coûts associés à l’aménagement paysager. Ce sera l’été parfait pour en profiter au maximum! »

S’évader dans de grands espaces

Aleisha Thomas-Lebid, planificatrice financière, vit à Campbell River, en Colombie-Britannique, avec son garçon Edwin, âgé de 5 ans.

« J’ai la chance de vivre sur la magnifique île de Vancouver, une destination de vacances pour un grand nombre de personnes. Notre porte arrière nous permet d’accéder à un milieu sauvage, et nous adorons en profiter au maximum. Cet été, puisqu’il y a beaucoup de lacs, de terrains de camping et de sentiers de randonnée pédestre près de chez nous, nous avons prévu de passer notre temps à explorer des secteurs que nous n’avons pas explorés jusqu’à maintenant. Je pense que c’est une très bonne chose d’éloigner mon fils d’une télévision ou d’une tablette, et de lui apprendre à pêcher ou à jouer dans la boue. Le mois dernier, nous lui avons acheté un kayak, et il aime beaucoup y embarquer pour découvrir différents lacs. »

Former un groupe de musique familial

Eliane Mbakop, planificatrice financière, vit à Montréal
avec ses enfants, Gaël, âgé de 5 ans, Max Allan, âgé de 13 ans, Lyne, âgée de 19 ans, et Serena et Amandine, âgées de 20 ans.

« Nous avons une grande famille, et nous avons de la difficulté à organiser des activités auxquelles nous pouvons tous participer, compte tenu des écarts d’âge. Nous avons décidé de former un petit groupe amateur de musique jazz. Mes filles jouent de la trompette, de la clarinette, du saxophone ténor et de la flûte, et mes garçons apprennent à jouer au piano. Nous avons prévu de répéter quelques morceaux, puis de les chanter et de les jouer ensemble. Une fois que nous les aurons appris, nous passerons un bel été à regarder des films, à cuisiner, à faire des pique-niques, à organiser des chasses au trésor, et à prendre part à des batailles d’eau dans notre arrière-cour. »

Planifier des aventures palpitantes

Natasha Kovacs, planificatrice financière principale, vit à Windsor, en Ontario, avec ses enfants Jenson et Nico, âgés respectivement de 2 ans et de 4 ans.

« Cet été, nous avons prévu de faire du tourisme en voiture pour explorer notre région. Nous racontons l’histoire de notre région à nos enfants. Ils peuvent choisir ce qu’ils veulent porter, en quoi ils vont se déguiser, et apporter les accessoires qu’ils veulent. Normalement, mon fils apporte son émetteur-récepteur portatif, ses jumelles et son uniforme de police, juste au cas où il aurait besoin de donner un coup de main! Pour nous sentir un peu moins confinés, nous cherchons une nouvelle destination que nous aimerions visiter chaque mois, nous apprenons comment nous y rendre, nous découvrons les activités que nous pourrions y mener, puis nous en parlons pendant les repas et à l’heure du coucher, afin de demeurer enthousiastes à l’idée d’entreprendre nos prochaines expéditions! »

DENISE O’CONNELL

PARLONS ARGENT ET VIE

ILLUSTRATION

VERONICA PARK

  1. Cornell University, Waiting for Merlot: Anticipatory Consumption of Experiential and Material Purchases, 21 août 2014, https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0956797614546556, consulté le 16 juin 2020