INGRID MACINTOSH

VICE-PRÉSIDENTE, GESTION DE PATRIMOINE, GESTION DE PLACEMENTS TD

R: Eh bien, je pourrais vous dire exactement quoi faire de votre prime, mais ce serait peut-être plus simple de faire bond de 30 ans dans l’avenir pour vous montrer ce que vous obtiendrez si vous prenez les bonnes décisions. Même si on ne sait jamais exactement ce que l’avenir nous réserve, il y a quand même quelque chose qui se vérifie généralement : l’argent mis de côté et investi a tendance à fructifier au fil du temps.

Alors voilà ce que je vous propose : on va évoquer certains achats typiques que les gens font quand ils reçoivent une prime, que ce soit une belle paire de bottes ou un voyage à Cancún. On va aussi s’intéresser aux décisions financières classiques : investir la prime ou l’utiliser pour rembourser un prêt hypothécaire. Mais avant tout, il faut aborder le concept de « valeur future » que beaucoup de gens ont du mal à bien saisir.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’argent que vous avez actuellement a une valeur en ce moment et une valeur future. Si vous avez 50 $ et que vous l’utilisez pour faire votre épicerie, sa valeur future tombe à zéro… mais au moins, vous avez bien mangé. Si vous l’investissez, la valeur future de votre 50 $ peut fluctuer. Un jour, il pourrait valoir 50,25 $ et un autre 63 $.

Ce tour de passe-passe, c’est l’œuvre de la huitième merveille du monde : l’intérêt composé. Blague à part, c’est là qu’il faut qu’on s’intéresse à la valeur future potentielle de votre prime selon ce que vous décidez d’en faire.

illustrations of new boots, vacation photos, and piggy bank

Nouvelles bottes de luxe

Vous allez probablement les porter pendant trois ans, puis les garder dans votre placard pendant sept autres années, avant de vous en débarrasser. Au bout de 30 ans, où sera leur valeur future? D’ailleurs, avec ce genre d’achat il n’est pas rare d’avoir des regrets. Quand on rentre chez soi avec ses nouvelles bottes, on ne ressent pas toujours le bonheur qu’on pensait ressentir. (Donc, on vient de perdre la valeur future de notre argent et on n’a même pas eu tant de plaisir que ça. C’est plate.)

Voyage à Cancún

C’est la même chose pour un voyage à Cancún. Dans 30 ans, vous aurez peut-être encore de bons souvenirs et de belles photos, mais si, chaque année, vous utilisez votre prime pour voyager, peut-être que les souvenirs et les photos seront tout ce qu’il vous restera à l’âge de 65 ans. Comprenez-moi bien : vous avez le droit de vous gâter et de profiter des fruits de votre dur labeur, et c’est vrai que c’est très tenant de se faire plaisir quand on reçoit un chèque de prime. Mais si vous ne pensez pas à votre avenir et que vous dépensez tout sur le moment, les années à venir pourraient être difficiles.

Compte d’épargne enregistré ou non enregistré

Supposons qu’avec votre prime, vous commencez par cotiser à votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER), que vous atteignez le plafond de cotisation, puis que vous placez ce qui reste dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) ou, si lui aussi est au maximum, dans un compte de placement non enregistré. Si vous étiez aux anges d’avoir reçu 5 000 $, imaginez ce que vous ressentirez dans 30 ans. En effet, si vous la placez dans votre REER, votre prime pourrait vous rapporter plus de 25 000 $ si vous investissez aussi vos retours d’impôts.1 Si vous choisissez d’investir toutes vos primes de cette façon, vous pourriez vous fixer des objectifs de retraite ambitieux, comme prendre une retraite anticipée, faire le tour du monde ou acheter un chalet au bord d’un lac.

Remboursement de dettes

Vous pourriez aussi utiliser votre prime pour rembourser une partie de vos dettes, votre prêt hypothécaire, par exemple. Un versement annuel supplémentaire pourrait réduire la durée et le montant restant de votre prêt hypothécaire. C’est une façon d’utiliser la valeur future de votre argent. Comment est-ce que vous vous sentirez une fois votre prêt hypothécaire remboursé? Qu’est-ce que vous ferez de cet argent supplémentaire chaque mois?

C’est certain que si vous avez des dettes à taux d’intérêt élevé, comme des dettes de carte de crédit, il serait plus logique d’utiliser la prime pour les rembourser en premier. Même chose si vous avez des difficultés avec vos dépenses courantes ou si vous avez des travaux d’urgence à faire chez vous. Par contre, si vous êtes dans cette situation, vous auriez sans doute intérêt à mieux regarder quelle rentrée d’argent vous avez chaque mois et où votre argent.

Quand on reçoit une prime, un remboursement d’impôt ou une rentrée d’argent inattendue, on est tous tentés de se faire plaisir, mais il faut rester raisonnable. N’oubliez pas votre vous du futur, cette personne si importante qui, dans 30 ans, devra vivre de vos économies. La valeur future de votre prime peut grandement contribuer à récompenser cette personne pour son travail acharné et ses décisions éclairées. La sécurité financière : c’est la meilleure des primes.

Ingrid Macintosh travaille depuis 30 ans auprès de tous les acteurs du domaine des placements : les institutions, les conseillers et les investisseurs. Son article Parlons Argent précédent s’intitulait « Que faire en cas de récession? ».

  1. Pour un placement de 5 000 $ avec un rendement de 7 % sur 30 ans. Au placement initial vient s’ajouter un retour d’impôt de 2 200 $ grâce à la réduction du revenu, ce qui donne un placement total de 7 200 $. Calculs fondés sur un revenu avant impôt de 100 000 $.