Quand on débute un premier emploi et que l’argent commence tout juste à rentrer, il peut sembler décourageant de penser à épargner pour réaliser de grands projets ou parer aux imprévus. Tout cela paraît si lointain. À mesure qu’on avance en âge, cependant, la question suivante se fait plus pressante : est-ce que j’épargne suffisamment?

Bien sûr, cet argent peut un jour être nécessaire pour autre chose que des imprévus. Une planification minimale vous aidera à profiter du fruit de toute une vie de labeur (qui sait, sur une plage ensoleillée, un cocktail tropical à la main). Nous parlons ici de retraite, car la retraite est peut-être le plus important des objectifs financiers et le but que beaucoup d’entre nous s’efforcent d’atteindre pendant la majeure partie de leur vie active.

Le rapport de Gestion de patrimoine TD sur la finance comportementale, une étude menée récemment1 par Gestion de patrimoine TD, a révélé que l’âge et la personnalité sont en général de bons indicateurs du comportement en matière de placements et de planification financière — et de la façon dont les Canadiens perçoivent généralement leur préparation à la retraite. Un sondage a été effectué auprès de plus de 1 600 Canadiens pour connaître leurs habitudes financières, leur personnalité et leur comportement. Les résultats donnent à penser que peu de gens ont la certitude qu’ils seront financièrement prêts pour la retraite, le moment venu. Les jeunes investisseurs, en particulier, savent qu’ils doivent épargner beaucoup pour assurer leurs vieux jours, mais seulement 20 pour cent des nouveaux investisseurs nantis âgés de 18 à 34 ans se disent sûrs qu’ils seront financièrement prêts lorsque l’heure de la retraite sonnera, comparativement à 39 pour cent des investisseurs âgés de 55 ans et plus. Avec l’âge, on possède plus de confiance — et, peut-être, d’épargne —, mais on fait face à des obligations, des expériences et des défis différents. Dans le sondage, seulement un parent sur cinq (22 pour cent) s’est dit satisfait de sa préparation à la retraite, comparativement à 38 pour cent des couples sans enfant.

En fait, beaucoup d’entre nous font des efforts louables pour se préparer à la retraite. Cependant, qu’on soit jeune et en début de carrière, d’âge mûr et sous pression ou en réflexion sérieuse au sujet d’une retraite imminente, il est compréhensible que bien des gens se demandent s’ils sont sur la bonne voie. C’est dans cette optique que nous avons établi une série de listes de vérification indiquant quelques-uns des meilleurs comportements à adopter pour avoir l’assurance d’être prêt pour la retraite. Vous êtes déjà au courant de tout cela? Excellent! Sinon, il vaudrait la peine de faire appel à un professionnel des services financiers, qui devrait pouvoir vous guider dans votre démarche. N’hésitez pas à consulter un spécialiste.

Préparer sa retraite en début de carrière (groupe des 18 à 34 ans)

La retraite semble très éloignée. Votre raison vous dit peut-être qu’il est sage d’épargner pour la retraite, mais en ce moment il est beaucoup plus agréable de vous imaginer en vacances à Cuba avec des amis. Une planification avisée peut toutefois vous permettre d’épargner et de profiter de la vie. Les personnes de ce groupe d’âge ont un gros atout : le temps joue en leur faveur parce qu’elles ont la possibilité d’acquérir de saines habitudes d’épargne et de consommation. Selon le rapport de Gestion de patrimoine TD sur la finance comportementale, les jeunes investisseurs ont tendance à être légèrement moins disciplinés et plus sensibles aux fluctuations du marché. Si beaucoup d’entre eux manquent de discipline, d’autres ont une confiance inversement proportionnelle. Dans l’étude, seulement 15 pour cent des jeunes investisseurs nantis âgés de moins de 35 ans — les participants ayant indiqué que le revenu de leur ménage était supérieur à 100 000 $ — ont répondu qu’ils avaient établi un plan financier avec un gestionnaire de patrimoine, ce qui laisse croire que ces jeunes préfèrent gérer eux-mêmes leur préparation à la retraite. Les investisseurs de ce groupe peuvent tirer parti de la structure et de la discipline que procure un plan financier solide, établi avec l’aide d’un conseiller. Voici six autres mesures à envisager dès maintenant pour avoir l’assurance de bien préparer votre retraite :

  • Faites affaire avec un conseiller que vous appréciez Établissez une relation avec un professionnel des services financiers qui comprend vos priorités. Les plans financiers de nombreux jeunes investisseurs ne sont pas suffisamment structurés et rigoureux, mais l’aide d’un conseiller ou d’un planificateur peut s’avérer utile.
  • Fixez-vous des buts Avec l’aide d’un professionnel des services financiers, établissez des objectifs à long terme qui sont significatifs pour vous. Vous voulez acheter une propriété? Un conseiller peut vous aider à vous familiariser avec des concepts et des outils financiers qui faciliteront l’atteinte de vos objectifs.
  • Payez-vous en premier Une bonne façon de reformuler l’équation de l’épargne consiste à faire passer l’épargne avant la consommation. Vous pouvez demander que des dépôts automatiques dans un compte d’épargne, un REER ou un CELI soient synchronisés avec les dates de votre paie afin que vous ne songiez plus à la somme dont vous vous privez.
  • Planifiez les situations d’urgence Si vous aviez besoin d’argent pour faire réparer votre voiture ou remplacer votre revenu parce que vous avez perdu votre emploi, auriez-vous les fonds nécessaires? Vous pouvez commencer à constituer un fonds d’urgence pour les imprévus.

  • N’ayez pas peur de vous engager Sur le plan financier, cela s’entend. Si vous êtes en couple, vous pouvez avoir une conversation au sujet de vos objectifs de retraite et vous assurer que vous êtes sur la même longueur d’onde.

  • Respectez votre plan Les remboursements d’impôt, les augmentations de salaire et les primes vous offrent d’excellentes occasions d’étoffer votre épargne. Vous pouvez vous engager au préalable à déposer dans un CELI ou un REER une portion prédéterminée de vos remboursements d’impôt, de vos primes ou de vos augmentations de salaire. Ces rentrées de fonds sont comme des cadeaux du ciel, mais elles vous permettent aussi de faire croître votre épargne à long terme sans vous serrer la ceinture.

Préparer sa retraite quand maturité rime avec responsabilité (groupe des 35 à 54 ans)

Peut-être vous reconnaissez-vous dans le portrait suivant. Vous avez enfin un revenu substantiel, mais où donc va tout cet argent? Selon le rapport de Gestion de patrimoine TD sur la finance comportementale, les parents en particulier ont fait état d’une chute brutale de leur niveau de satisfaction financière à cette étape de leur vie parce qu’ils étaient aux prises avec les versements hypothécaires, les dépenses de loisir des enfants, les frais des études postsecondaires et les besoins de leurs parents âgés. Seulement 22 pour cent des parents participants ont déclaré un niveau de satisfaction très élevé à l’égard de la préparation de leur retraite, comparativement à 38 pour cent des couples sans enfant et environ 34 pour cent des célibataires. Compte tenu de leurs multiples responsabilités, il n’est pas surprenant que les objectifs d’épargne des personnes de ce groupe soient relégués au second plan. Heureusement, tout n’est pas perdu! Vous possédez peut-être déjà des biens, par exemple une maison, de l’épargne dans un REER ou un CELI, voire un régime de retraite offert par votre employeur, sur lesquels vous comptez pour subvenir en partie à vos besoins matériels à la retraite. Voici quelques autres comportements que les épargnants disciplinés peuvent envisager d’adopter pour garder le cap pendant ces années :

  • Ayez recours à un conseiller Si vous ne faites pas affaire avec un professionnel des services financiers ou n’avez pas de plan financier assorti d’objectifs, il est peut-être encore temps d’y songer. Il vous sera alors plus facile d’établir une feuille de route réaliste pour définir vos priorités et cibler vos objectifs.

  • Visualisez vos objectifs Selon plusieurs études comportementales, nous réussissons plus facilement à épargner en vue d’atteindre des objectifs lorsque nous avons des rappels visibles. Vous avez l’intention de voyager à la retraite? Vous pouvez, par exemple, mettre des photos sur la porte du réfrigérateur.

  • Faites le point sur votre situation Certaines personnes aiment consulter fréquemment leur conseiller alors que d’autres préfèrent espacer les suivis. Vous pouvez établir un calendrier pour revoir votre plan de gestion de patrimoine et l’ajuster en fonction des événements marquants de votre vie.

  • Payez-vous en premier Une fois les factures payées, il ne reste parfois pas grand-chose pour le compte d’épargne. Des cotisations automatiques même modestes – à votre compte d’épargne-retraite peuvent vous aider à maintenir la cadence et elles fructifient à longue échéance.

  • Répondez à la question suivante : En ai-je vraiment besoin? Le crédit à la consommation coûte cher, mais il est difficile pour certains consommateurs de dépenser moins qu’ils ne gagnent. Si cela est raisonnable, l’engagement à vivre selon vos moyens peut vous aider grandement à épargner.

  • N’oubliez pas de dialoguer En parlant régulièrement de la retraite avec votre conjoint, vous aurez des rêves et des objectifs en commun.

Préparer sa retraite à l’approche de la date fatidique (groupe des 55 ans et plus)

Lorsque la retraite se profile à l’horizon (et que la perspective d’admirer le maximum de couchers de soleil spectaculaires devient plus concrète), il est normal de s’interroger sur la prochaine étape à franchir. Vous vous demandez peut-être si vous avez épargné suffisamment ou même si vous avez les moyens de prendre une retraite anticipée. Votre conseiller, si vous en avez un, pourra vous donner une idée de votre situation financière à la retraite et des objectifs à vous fixer à partir de maintenant. Selon le rapport 2018 de Gestion de patrimoine TD sur la finance comportementale, les investisseurs d’un certain âge comme vous sont plus enclins à répondre qu’ils font confiance à leur conseiller financier, qu’ils sont plus sûrs d’être prêts pour la retraite et qu’ils ont généralement plus de tranquillité d’esprit que les investisseurs plus jeunes. Ainsi, 41 pour cent des participants au sondage âgés de 55 ans et plus ont indiqué que la rémunération de leur gestionnaire de patrimoine était pleinement justifiée. Cela dit, il n’est pas rare à cette étape que la vie nous réserve de mauvaises surprises, par exemple une maladie ou un décès dans la famille. Il peut être utile d’avoir pris des mesures pour protéger le pécule que vous avez amassé au fil des années. Voici six mesures que les personnes de ce groupe d’âge peuvent prendre pour vérifier si elles sont prêtes pour la retraite :

  • Examinez la répartition de vos actifs À cette étape, les investisseurs peuvent juger bon de rencontrer plus fréquemment un conseiller pour passer en revue la répartition de leurs actifs et déterminer s’il est temps d’opter pour des placements plus prudents.
  • Planifiez une stratégie fiscale À l’approche du jour où vous commencerez à décaisser votre épargne, il peut être bon de réfléchir au moyen le plus fiscalement avantageux d’accéder à vos fonds et de déterminer les actifs à décaisser en premier.

  • Faites le test ultime… Si quelque chose vous arrivait aujourd’hui, vos dernières volontés seraient-elles claires? Il est peut-être temps de revoir votre planification successorale pour vous assurer que vous avez fait un testament et établi des procurations.

  • Optimisez vos perspectives financières Les personnes de ce groupe d’âge commencent en général à avoir une vision plus claire de leur avenir sans travail. Vous êtes-vous demandé si vous aimeriez travailler au-delà de l’âge de la retraite ou si vous êtes en mesure de prendre une retraite anticipée? Ces facteurs peuvent influer sur votre revenu et votre planification fiscale.

  • Songez à vivre dans un logement plus modeste Dans certains cas, opterpour une maison plus modeste permet de libérer des actifs qui seront nécessaires à la retraite. L’entretien d’une maison de taille modeste peut aussi être plus facile. Un professionnel des services financiers pourra vous aider à évaluer la pertinence de cette option.
  • Ne vous lancez pas dans les dépenses inconsidérées De nombreux Canadiens touchent leurs gains les plus élevés pendant cette étape de leur vie. Cependant, l’ajout de nouvelles dépenses liées à votre style de vie risque d’alourdir votre budget et vos dépenses de retraite. Cela risque aussi d’entamer votre épargne-retraite.

— Denise O’Connell, Parlons argent et vie

Le rapport de Gestion de patrimoine TD sur la finance comportementale est une étude quantitative qui a été commandée en 2017. Dans le cadre de cette étude, un sondage a été effectué en ligne auprès de plus de 1 600 Canadiens considérés comme des investisseurs nantis (actifs investissables de plus de 100 000 $) ou de jeunes investisseurs nantis (personnes âgées de 25 à 35 ans, dont le ménage touche un revenu supérieur à 100 000 $), en français et en anglais.