Avant de prendre la route pour un long trajet, vous vérifiez probablement l’état des pneus, du pot d’échappement et des freins. Le bilan de santé complet, c’est un peu la même chose. La retraite est un long voyage et vous voulez éviter les obstacles susceptibles de vous ralentir. Un bilan annuel permet de mesurer et de surveiller l’évolution de votre santé, comme vous le feriez pour votre portefeuille.

Retarder la détérioration de votre santé

Tout le monde connaît le bilan de santé périodique, mais un bilan plus approfondi peut révéler des zones de fragilité et l’adoption de nouveaux comportements vous permettra non seulement d’améliorer votre hygiène de vie aujourd’hui, mais aussi de vivre en meilleure santé demain. Ce bilan vise à fournir à votre médecin toutes les données disponibles sur votre santé physique et mentale pour vérifier que vous êtes en forme ou, dans le cas contraire, d’établir un programme pour y parvenir, si votre objectif est d’avoir la meilleure retraite du monde (et qui ne rêve pas d’une telle retraite?).

De l’avis du Dr Scott Gledhill, médecin à Medcan, une clinique de Toronto spécialisée en médecine préventive et en bien-être, même si le vieillissement est inéluctable, les maladies chroniques et l’inconfort ne le sont pas. On vieillit et on peut tomber malade, c’est dans l’ordre des choses. Même si on est très en forme, si on mange bien, si on prévient les maladies héréditaires et si on a la chance d’échapper aux maladies dues aux facteurs environnementaux, inévitablement, l’âge s’accompagne d’un déclin progressif de la santé.

« Dès 25 ans, nous perdons plus de cellules que nous en produisons et, malheureusement, les cellules commencent à se dégrader. Environ tous les 10 ans, une découverte scientifique nous permet de mieux comprendre ce mécanisme et les interventions susceptibles de l’enrayer, mais nous ne sommes pas encore parvenus à le stopper. Ces deux dernières décennies, l’étude des cellules souches a fait des progrès extraordinaires. Aujourd’hui, nous savons régénérer des cellules et bloquer l’action du gène responsable du vieillissement, mais malheureusement, pour l’instant, à partir de 25 ans, c’est le déclin », explique le Dr Gledhill.

La meilleure retraite du monde – Le bilan de santé completDr. Scott Gledhill

Le Dr Scott Gledhill est médecin-conseil principal à Medcan.

Il est un membre actif du personnel médical de l’Hôpital général de Toronto et de l’hôpital St. Michael’s de Toronto et il se consacre activement à l’assistance en chirurgie cardiaque.

Il est également médecin-conseil pour la sélection de la LNH, la sélection des pompiers, et pour le Constable Selection Project de la province de l’Ontario.

Il a pratiqué la médecine d’urgence au Centre de santé régional de Southlake, à Newmarket, et, plus récemment, à l’Hôpital général de Toronto.

Cela dit, il nous encourage à prendre notre santé en main en améliorant notre alimentation, en faisant plus d’exercice et en éliminant certaines mauvaises habitudes, car notre attitude à l’égard de notre santé et de notre condition physique aujourd’hui sera déterminante dans la lutte contre le vieillissement. Il est possible de retarder, voire de prévenir, de nombreux problèmes de santé liés au vieillissement et à l’obésité, comme les maladies cardiovasculaires ou le diabète de type 2, en éliminant les mauvaises habitudes et en adoptant des comportements plus sains. Cela peut même avoir une incidence sur certains types de maladies graves comme le cancer du sein ou du côlon.

Éviter la crise cardiaque et l’obésité à 50 ans dépend beaucoup de notre comportement et nous avons le pouvoir de prolonger notre vie active.

« Dès 25 ans, nous perdons plus de cellules que nous en produisons et, malheureusement, les cellules commencent à se dégrader. »

DR. SCOTT GLEDHILL,
MEDCAN

Le bilan de santé annuel de Medcan comprend jusqu’à 15 évaluations et consultations différentes. Le médecin fait le point sur chacune d’elle en compagnie du client, lors du rendez-vous médical. Les évaluations vont de l’électrocardiogramme, qui mesure la santé de votre coeur, à une vérification de vos vaccins, en passant par des examens de la vue et des tests de l’ouïe, une évaluation de la condition physique et un rendez-vous avec un diététicien, qui vous donnera des conseils de nutrition personnalisés. Pour les hommes, un dosage de l’antigène prostatique spécifique est effectué. Pour les femmes, une mammographie, des échographies et un examen gynécologique. Tout cela a un coût et d’autres fournisseurs de services de santé privés peuvent offrir des examens similaires. Vérifiez votre admissibilité auprès de votre fournisseur de régime d’assurance maladie.

Certaines analyses vous seront familières, comme le bilan lipidique (prise de sang); d’autres sont peut-être nouvelles pour vous. La prise de l’indice tibio-brachial mesure la pression sanguine au niveau de la cheville pour vérifier si vous être susceptible d’avoir une maladie artérielle périphérique, c’est-à-dire un rétrécissement ou une obstruction des artères. L’évaluation des paramètres anthropométriques mesure la masse adipeuse et la masse musculaire et détermine la condition physique d’une personne. De plus, une évaluation du bien-être mental permet non seulement d’évaluer la vivacité d’esprit du patient, mais aussi de détecter tout risque de maladie mentale comme la dépression ou un stress excessif.

Le Dr Gledhill affirme que, même en ayant négligé votre santé pendant des années, il est encore possible, entre 40 et 65 ans, de prendre des mesures bénéfiques, à temps pour la retraite. Si vous continuez de négliger votre santé et que vous prenez votre retraite après 65 ans, il sera peut-être trop tard pour réparer les dégâts.

« La meilleure quantité d’alcool pour la santé, c’est aucun alcool, mais, généralement, une ou deux boissons alcoolisées par jour sont acceptables. »

DR. SCOTT GLEDHILL,
MEDCAN

« Les gens se disent : Quand j’aurai 65 ans et que j’aurai bâti mon patrimoine, je pourrai m’occuper de ma santé. C’est une erreur. C’est comme croire que l’on peut brûler la chandelle par les deux bouts durant la semaine et compenser le déficit de sommeil la fin de semaine. La période déterminante pour votre santé à la retraite, c’est entre 40 et 65 ans. C’est dans cette tranche d’âge que les changements apportés à votre mode de vie auront le plus d’incidence sur votre santé », affirme le Dr Gledhill.

Les principaux responsables (et cela n’est guère une surprise) sont le manque d’exercice, les mauvaises habitudes alimentaires et le déficit de sommeil. Naturellement, il faut dire adieu à la cigarette et aux drogues récréatives.

« La meilleure quantité d’alcool pour la santé, c’est aucun alcool, mais, généralement, une ou deux boissons alcoolisées par jour sont acceptables. Les méfaits de l’alcool commencent à augmenter nettement au-delà de deux verres par jour. Selon l’opinion générale, le vin rouge est moins néfaste que le vin blanc, qui est moins néfaste que les spiritueux, qui sont moins néfastes que la bière, mais la différence est probablement minuscule », estime le Dr Gledhill.

Nombre de ses patients qui font ce bilan de santé sont des gens d’affaires et des cadres de type A qui se sont concentrés sur leur carrière, au détriment de leur santé. Non seulement ils manquent d’exercice et ont pris de mauvaises habitudes alimentaires, mais ils souffrent également de stress et d’insomnie. Il leur parle des avantages que l’on retire à faire de sa santé une priorité, mais il s’est rendu compte qu’il obtient une meilleure adhésion du patient lorsqu’il oriente la discussion sur les priorités de la personne. Certains souhaiteront se remettre en forme pour pouvoir passer du temps avec leurs enfants et petits-enfants durant leurs vieux jours, d’autres voudront mener un mode de vie sain pour voyager ou s’adonner à leur passe-temps favori, une fois à la retraite.

La question à poser est : Pour qui souhaitez-vous être en santé?

« Je cherche la faille dans l’armure, pour essayer de les toucher. »

Les résultats du bilan de santé complet servent d’amorce pour une discussion sur des problèmes médicaux précis et sur la meilleure manière de les combattre et de s’orienter vers une meilleure hygiène de vie.

Le Dr Gledhill explique : « Si je peux m’appuyer sur une série de constatations montrant qu’un patient est en moins bonne santé que d’autres personnes de son âge, peut-être à cause d’un taux de cholestérol élevé, d’une activité physique minimale et d’un tabagisme occasionnel, cela l’incitera à changer ses habitudes. »

Bilans de santé annuels offerts par Medcan
15 tests et consultations

  • Consultation médicale
  • Bilan de vaccination
  • Échographie abdominale
  • Électrocardiogramme à 12 dérivations et test d’effort
  • Test de la fonction respiratoire
  • Prise de l’indice tibio-brachial
  • Bilans sanguin et urinaire complets
  • Test de l’ouïe
  • Examen de la vue
  • Évaluation de la fonction musculaire et de la santé articulaire
  • Évaluation des paramètres anthropométriques
  • Évaluation des capacités cardiopulmonaires
  • Consultation d’un diététicien
  • Évaluation du bien-être mental et social
  • Ostéodensitométrie

Femmes

  • Mammographie et échographie mammaire
  • Examen gynécologique

Hommes

  • Dosage de l’antigène prostatique spécifique

Les résultats de tous les examens seront fournis durant la séance et passés en revue avec le médecin.

« Je profite de l’occasion pour expliquer à mes patients les conséquences, s’ils ne modifient pas leur mode de vie maintenant. Inévitablement, c’est leur espérance de vie qui en sera réduite ou, ce qui est plus important pour la plupart des gens, leur capacité à profiter de la vie durant leurs vieux jours. »

Ce médecin prêche par l’exemple. Il a eu l’avantage, en grandissant, d’avoir un parent professeur d’éducation physique et l’autre, kinésiologue. Il a commencé à jouer au squash à l’âge de 7 ans et aujourd’hui, dans la quarantaine, il continue de jouer quatre jours par semaine.

Essayez d’autres sources de bien-être

Le Dr Gledhill est en forme, mais il continue de s’intéresser aux nouvelles tendances, qu’il s’agisse d’exercice physique ou d’alimentation. Il a renoncé aux boissons gazeuses, estimant que nous consommons trop de mauvais sucre, et il a réduit sa consommation de viande rouge et de pain. Après des années de réticence à l’égard du yoga et de la méditation, il a adopté ces deux disciplines pour préserver la santé de ses articulations et continuer à jouer au squash et pour apaiser son esprit et combattre l’insomnie.

« Il y a à peine six ou sept ans, je ne prenais pas le yoga et la méditation au sérieux. Depuis, je me suis beaucoup documenté sur le sujet et j’ai constaté que de nombreuses études témoignent de leur efficacité. J’ai pris des cours de pleine conscience et je fais quelques exercices de yoga. »

Mais il insiste vraiment sur les bienfaits de l’activité physique, n’importe laquelle, à n’importe quelle étape de la vie.

« L’avantage, c’est qu’il n’y a pas d’exercice minimum à fournir. N’importe quelle activité physique est bénéfique, ajoute-t-il. Il a été démontré qu’une marche rapide quotidienne d’environ 30 minutes aujourd’hui améliore grandement notre état de santé dans 30 ans. »

— Don Sutton, Parlons argent et vie