En tant que propriétaire d’entreprise, il est difficile de se préparer contre une situation aussi imprévisible. Même ceux qui ont souscrit toutes les assurances nécessaires et qui ont mis de l’argent de côté pour les mauvais jours n’auraient pu prévoir il y a à peine deux semaines qu’une telle situation allait survenir et entraîner la fermeture obligatoire d’entreprises, des mises à pied massives et, dans bien des cas, la possibilité de revenus réduits, voire nuls, pendant des semaines ou des mois à venir.

Si vous êtes propriétaire d’entreprise, voici quelques renseignements sur les avantages et les ressources qui pourraient vous être offerts.

Amélioration du programme Travail partagé

Une façon de réduire le nombre de mises à pied est d’instaurer des mesures de travail partagé. Si votre entreprise fait face à un ralentissement de ses activités commerciales, vos employés pourraient avoir accès aux prestations gouvernementales, comme l’assurance-emploi, même s’ils ont des heures de travail réduites pour les aider à maintenir une rémunération adéquate. Le gouvernement fédéral a prolongé ce régime pour un total de 76 semaines et a annulé la période d’attente avant que les employés puissent avoir accès aux prestations.

Accès accru au crédit et au financement

Par l’intermédiaire de la Banque de développement du Canada (BDC) et d’Exportation et développement Canada (EDC), de nouveaux programmes de crédit aux entreprises offrent des prêts aux petites et moyennes entreprises qui ont besoin d’emprunter pour poursuivre leurs activités. Le 27 mars, le gouvernement fédéral a annoncé que le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes garantirait un prêt pouvant aller jusqu’à 40 000 $ aux entreprises admissibles. Le prêt sera sans intérêt pour la première année, et une portion allant jusqu’à 10 000 $ pourrait être annulée par la suite. Les entreprises doivent communiquer avec leurs institutions financières pour savoir comment elles peuvent avoir accès à ces programmes et à d’autres programmes d’aide du gouvernement fédéral pour répondre à la COVID-19.

Subventions salariales pour les petites et moyennes entreprises

Le gouvernement soutient les petites et moyennes entreprises en subventionnant jusqu’à 75 % du salaire des employés pendant les trois prochains mois. La subvention maximale est de 847 $ par semaine par employé et est rétroactive au 15 mars.

Date de paiement d’impôt repoussée

La date limite de production des déclarations de revenus demeure la même pour les sociétés. Toutefois, si vous devez payer de l’impôt, la date limite de paiement a été repoussée au 1er septembre 2020. Cette mesure vise les acomptes provisionnels, les pénalités et les intérêts, qui seront tous annulés tant que les paiements sont effectués avant cette date.

Le 27 mars, le gouvernement a également annoncé que les paiements de TPS et de TVH pour les petites et moyennes entreprises seront reportés jusqu’en juin.

Prestation canadienne d’urgence

Pour les pigistes ou les autres propriétaires d’entreprise qui ne sont peut-être pas admissibles à l’assurance-emploi et qui font face à un ralentissement de leurs activités, le gouvernement a mis en place la Prestation canadienne d’urgence. Elle offre 2 000 $ par mois jusqu’à quatre mois aux travailleurs qui ont perdu leur emploi ou qui ne peuvent pas travailler à cause de la pandémie de COVID-19. Les demandes seront disponibles en avril et pourront être traitées en ligne. La prestation sera versée aux travailleurs salariés, contractuels et autonomes, ainsi qu’aux personnes malades, en quarantaine ou qui prennent soin d’une personne malade ou d’un enfant à la suite de la fermeture des écoles. Ils pourront recevoir cette prestation, qu’ils soient admissibles ou non à l’assurance-emploi.

Vous pourriez également être admissible à un report des versements sur un prêt ou un prêt hypothécaire par l’intermédiaire de votre prêteur. Pour en savoir plus sur options qui s’offrent à vous, communiquez avec votre fournisseur de services financiers et consultez le site Web du gouvernement du Canada. Tous les paliers de gouvernement continuent de surveiller les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les entreprises et continueront de s’ajuster ou d’offrir une aide supplémentaire.

 

Mis à jour le 27 mars 2020

DENISE O’CONNELL

PARLONS ARGENT ET VIE

ILLUSTRATION

DANESH MOHIUDDIN