Après des années de travail, une pensée nous vient soudainement à l’esprit : la retraite n’arrivera pas avant bien des années, mais elle arrivera. Même si ce ne sera pas avant des dizaines d’années, nous nous demandons tous : « Quelle chose me reste-t-il encore à faire? »

Que ce soit un voyage autour du monde, la construction d’un chalet ou un don d’un montant substantiel pour les études d’un petit-enfant, chacun a quelque chose qui l’habite : le voyage de rêve qu’on doit effectuer ou la chose qu’on a toujours voulu faire. Ces choses peuvent être des chimères ou des objectifs réalistes. Tout dépend du sérieux avec lequel on épargne, planifie et gère son argent.

Une stratégie d’épargne

Sandra Bussey, de Gestion de patrimoine TD, affirme que la planification est la clé pour que vos rêves de retraite se réalisent.

Elle précise que, tout d’abord, vous devez commencer à planifier et à épargner le plus tôt possible. Rien ne serait plus décevant que de constater un an ou deux avant votre retraite que vous ne pourrez pas réaliser votre rêve de retraite parce que vous n’aurez pas suffisamment épargné. En commençant tôt, même si vous n’épargnez que de petits montants, ils s’additionneront.

Vous devez d’abord avoir une solide stratégie. Par exemple, déterminez le plus tôt possible le coût total de votre rêve et le moment où vous le réaliserez. Estimez ensuite son coût réel au moment où vous prendrez votre retraite, en tenant compte de l’inflation. Puis, commencez à épargner.

Bien sûr, des gens pourraient devoir ajuster leur mode de vie pour atteindre leur objectif. « Tout le monde peut épargner quelques dollars ici et là – en oubliant le petit café spécial et en apportant son propre café dans un thermos : épargner cinq dollars chaque jour de travail vous donnera plus de 20 000 $ au bout de 20 ans », affirme Mme Bussey.

Épargnez et n’y pensez plus

Mme Bussey propose deux techniques pour mieux épargner. D’abord, utilisez des prélèvements automatiques pour que vous ne voyiez pas cet argent et ne soyez pas tenté de le dépenser. Ensuite, placez cet argent dans un REER avantageux sur le plan fiscal. En plus de profiter d’avantages fiscaux évidents, les gens sont beaucoup moins portés à retirer de l’argent d’un compte enregistré que d’un compte d’épargne ordinaire.

« Lorsque vous épargnez automatiquement, vous ne pensez plus à cet argent et votre épargne s’accumule », ajoute-t-elle.

La nouvelle réalité des placements

La prochaine étape dans votre plan est de faire en sorte que votre épargne travaille pour vous en l’investissant. En 1981, les taux d’intérêt ont atteint un sommet de 21 %. Aujourd’hui, vous n’obtenez qu’un très faible rendement si vous laissez votre argent dans un compte d’épargne. Afin de générer un meilleur rendement, vous devez l’investir ailleurs. Rencontrez un spécialiste financier pour examiner avec lui quels types de placements pourraient vous procurer de meilleurs rendements – mais surtout quel degré de risque VOUS convient. Même si vous planifiez et épargnez en vue de votre retraite depuis des années, il est important de vérifier vos progrès chaque année avec votre planificateur afin de vous assurer de demeurer sur la bonne voie. Étant donné que l’économie et les marchés changent constamment, votre plan financier doit aussi être modifié pour tenir compte des nouvelles conditions.

Un planificateur professionnel peut vous aider

Selon Mme Bussey, un planificateur financier évaluera si des CPG, des actions, des fonds communs de placement, des obligations ou d’autres placements conviennent à vos besoins, compte tenu du risque que vous pouvez assumer.

« Si une personne qui a toujours placé son argent seulement dans des CPG investit sur le marché boursier, qui a tendance à être plus volatil, cela peut troubler son sommeil », ajoute-t-elle.

Pour gérer le risque, un spécialiste financier peut vous aider à décider des montants à investir dans différents types de placements, afin de vous assurer d’une bonne diversification. Il n’est pas recommandé de mettre tous vos oeufs dans le même panier. Il est important de diversifier vos placements afin de minimiser le risque et de maximiser les rendements.

Les coûts varient selon les types de placements. Soyez certains de bien comprendre ces coûts et leur incidence sur le rendement de vos placements.

Les types de placements que vous choisissez et les montants que vous y affectez peuvent varier selon votre âge et votre horizon de placement – dans le cas présent, le nombre d’années avant votre départ à la retraite. Si des dizaines d’années vous séparent de votre retraite, vous pouvez prendre plus de risque (par exemple, détenir plus d’actions que d’obligations du gouvernement du Canada), car vous avez le temps de vous refaire si le marché boursier baisse. Cependant, plus vous approchez de votre départ à la retraite, moins vous devriez prendre de risque, car vous avez moins de temps pour récupérer vos pertes advenant une baisse du marché. Dans ce cas, vous pourriez vouloir choisir des placements moins volatils.

Mme Bussey affirme qu’il est dangereux pour les gens de réagir de manière émotive lorsqu’ils voient le solde de leur portefeuille diminuer ou chuter mois après mois. Bien des gens font l’erreur de vendre leurs placements aux premiers signes de difficultés ou de doubler la mise sur leurs placements gagnants, mais ils ratent la reprise du marché ou encaissent une perte parce que le coup de poker n’a pas fonctionné. Elle précise que les gens devraient se montrer patients. La réussite en placement ne se fait pas en une  journée ou en une année.

Concentrez-vous sur le long terme

« Les rêves de retraite sont des objectifs à long terme. Ce ne sont pas des choses pour lesquelles vous épargnez depuis deux ans. Dans certains cas, c’est un processus de 35 ans. Reconnaissez que c’est un processus à long terme. Il y aura des hauts. Il y aura des bas. Tenez-vous-en à votre plan », mentionne-t-elle.

Lorsque vous aurez vu votre argent s’accumuler, vous serez plus motivé à épargner. Et, si vous devez ramener votre rêve à quelque chose qui convient mieux à votre budget, aucun problème, ce ne sont pas les possibilités d’aventures qui manquent dans ce monde.

Si vous avez besoin d’inspiration, voici quelques excellentes idées – et les coûts dont vous devez tenir compte dans l’établissement de vos objectifs.

– Don Sutton, Parlons argent et vie