Nous vivons des moments difficiles. En très peu de temps, nos existences ont été bouleversées. Nos activités quotidiennes ont été perturbées. Nombre d’entre nous sont sans travail ou à court d’argent; d’autres font des heures supplémentaires ou doivent endurer des conditions de travail stressantes. Nous avons dû reporter des événements importants, comme des mariages, des bals de graduation, des anniversaires ou encore des vacances. Vivre en vase clos signifie que nous ne pouvons pas être en présence de nos êtres les plus chers, et que nous craignons possiblement pour la santé de nos proches.

« Il n’y a rien de mal à se sentir inquiet, craintif et stressé, ou à ressentir d’autres fortes émotions en ce moment, explique la docteure Gina Di Giulio, directrice de la santé mentale à la clinique privée de soins de santé Medcan. Soyez indulgent envers vous-même et reconnaissez que cette période pleine d’incertitude et d’inconnu peut déclencher des montagnes russes d’émotions. Ces sentiments sont normaux. »

Si vous vous sentez indécis ou appréhensif en ce moment, la Dre Di Giulio propose ces cinq suggestions à quiconque cherche à réduire son stress en cette période d’isolement sans précédent :

1. Concentrez-vous sur les faits, et non sur les à-peu-près

La couverture médiatique peut parfois exacerber l’anxiété des auditoires. Recherchez des sources d’information fiables et précises.

2. Calmez vos doigts sur l’écran

Sachant que les médias sociaux peuvent véhiculer « beaucoup de désinformation », selon la Dre Di Giulio, mieux vaut réduire son temps d’écran plutôt que de faire monter sa tension.

3. Entourez-vous de gens paisibles

Ce ne sont pas les personnes elles-mêmes inquiètes qui vont vous aider à vous sentir mieux, indique la Dre Di Giulio. L’anxiété engendre encore plus d’anxiété. Dans la mesure du possible, tentez de réduire au minimum vos contacts avec des personnes qui font monter votre niveau d’anxiété.

4. Créez-vous une routine

Si possible, essayez de maintenir une routine quotidienne de communication avec vos collègues, vos amis et votre famille. « Vous vous sentirez mieux dans votre peau », mentionne la Dre Di Giulio.

5. Mettez l’accent sur ce qui est en votre pouvoir

En vous concentrant sur ce que vous pouvez contrôler – en particulier les activités favorisant votre santé, comme des promenades quotidiennes ou des repas sains –, la Dre Di Giulio indique que vous pouvez réduire votre niveau de crainte et votre sentiment d’impuissance.

Pour de nombreuses personnes, la gestion des finances peut être une cause majeure de stress pendant cette période. « L’incertitude entourant le paiement des factures pour la maison, par exemple, peut être une grande source de souci, affirme Blake Burns, conseiller à Gestion de patrimoine TD. Obtenir de l’aide d’un professionnel en services financiers peut contribuer à rééquilibrer les choses et à atténuer votre stress. À tout le moins, c’est un outil de plus à votre disposition. »

La Dre Di Giulio recommande également de trouver du temps pour s’adonner à des distractions saines et concrètes avec votre famille ou vos amis (même si cela doit être fait virtuellement), ainsi que de ne pas négliger les activités naturellement apaisantes, comme de bien manger et bien dormir. Des choses aussi simples que de cuisiner un repas en famille, jouer à des jeux de société ou écouter de la musique.

« La façon dont vous composez avec ces émotions déterminera grandement votre niveau de ténacité et votre capacité à sortir indemne de cette épreuve », explique la docteure, tout en nous rappelant que ce n’est qu’une question de temps avant d’entrevoir la lumière au bout du tunnel. « Apprendre à faire face à cette pandémie en demeurant sain vous rendra plus fort et résilient – vous en sortirez peut-être même grandi. »

DENISE O’CONNELL

PARLONS ARGENT ET VIE

ILLUSTRATION

VERONICA PARK